Si vous avez un enfant et que vous ne savez pas qui est le père biologique, les tests adn permettent d’établir un lien de filiation facilement afin de bénéficier d’une pension alimentaire par exemple. Ou si la mère refuse que le père présumé puisse voir son enfant, il peut entamer une procédure judiciaire et sur décision du juge du tribunal, effectuer un test pour établir un lien de parenté et voir son enfant. Si l’un des parents décède, et qu’une personne inconnue revendique être affiliée à l’enfant, l’analyse adn permet de savoir si ce qu’elle dit est prouvée.

Les avantages du test adn

Connaître son état de santé

Réaliser des tests de permet pas seulement de découvrir le père biologique de l’enfant ou son patrimoine génétique en général, il permet aussi d’établir comment fonctionne votre organisme. Les pathologies, la fragilité à certaines maladies (cancer du sein, trisomie…) sont inscrites dans l’ADN. Il est donc possible grâce à une expertise adn de connaître les faiblesses d’une personne. Dans tous les cas, il faut savoir que même si des maladies génétiques subsistent, l’état de santé d’une personne sera fonction de son hygiène de vie et son environnement.

Connaître ses origines

Même si la génétique est propre à une personne, elle contient aussi des données qui peuvent être partagées entre plusieurs personnes. Ces informations collectives sont les origines géographiques, ethniques et les liens de parenté de ces individus. Les parents vont transmettre une partie de leurs données génétiques à leur descendance. Recourir à des tests adn permettent donc de voir s’il y a un lien héréditaire entre deux personnes.

Confirmer sa fratrie

Un kit de test permettra d’établir un lien de fraternité entre un frère et une sœur. Si des doutes subsistent, le résultat du test lui sera sans appel. Il ne permettra pas d’établir qui est le père par contre, le demandeur sera renseigné sur ses frères et sœurs. Se renseigner ici pour en savoir plus !

Comment se fait un test adn ?

Afin de faire une expertise biologique, il faut compter sur des laboratoires ayant une expertise dans le domaine. Dans un premier temps, il faut effectuer un prélèvement d’un échantillon. Généralement, c’est l’échantillon de salive qui est privilégié via un frottis buccal. Cependant, à défaut des fluides buccaux, il est possible de faire un test adn en utilisant des fluides corporels comme l’urine, le sang, ou le sperme.

Après la collecte d’un échantillon, il faut ainsi faire une analyse. Il sera envoyé dans un laboratoire, qui va utiliser une méthode appelée Réaction de Polymérisation en chaîne. S’en suit un examen des séquences afin de mieux cerner le déplacement des molécules. Les laboratoires vont examiner les mini satellites afin de les comparer à ceux du père (dans le cas d’un test de paternité) ou de la mère, si vous voulez déceler votre lignée maternelle.

Comment faire pour un test de paternité légal en France ?

Pour une action en recherche de paternité, il faut saisir le juge du tribunal de Grande Instance, avec l’appui de son avocat. Dans cette recherche de paternité, le juge va examiner les preuves qui seront données par le demandeur et après avoir recueilli le témoignage des personnes concernées. Si la demande est recevable, alors le test pourra se faire.

Deux techniques sont recevables : l’examen comparé de l’analyse sanguine et l’identification des empreintes génétiques. Le test ADN de paternité ne peut se faire que par des techniciens spécialisés et dans des centres agréés. Les résultats et les méthodes seront les mêmes que si vous effectuez le test dans une clinique privée.